Bolivie et Pérou 09/2018

Aide à la subsistance pour 212 religieuses qui s’occupent de personnes âgées pauvres et abandonnées


Cette année, les « Hermanitas de los Ancianos Desamparados » (« Petites sœurs des personnes âgées abandonnées ») célèbrent le 145e anniversaire de la fondation de leur congrégation. Celle-ci se consacre depuis 1873 aux personnes âgées pauvres, seules et abandonnées. Créée en Espagne, la congrégation peut être fière des plus de 200 établissements qu’elle gère aujourd’hui dans une vingtaine de pays sur quatre continents. La plupart de ces maisons sont situées en Amérique centrale et en Amérique latine, mais les religieuses œuvrent également aux Philippines, au Mozambique et en Europe.

Au Pérou et en Bolivie, 212 sœurs apportent actuellement leurs soins à plus de 2 100 personnes âgées qui n’ont plus de proches dans leur vie pour s’occuper d’elles. Au Pérou, les religieuses gèrent onze établissements et un centre de retraite spirituelle, tandis que la Bolivie compte cinq établissements. Les structures familiales traditionnelles se délitent, en particulier dans les grandes villes. C’est ainsi que les personnes âgées se retrouvent rapidement dans une situation d’isolation, d’abandon et de détresse. Ces personnes ont non seulement besoin d’aide pour se laver et s’alimenter, mais aussi d’attention humaine et de soutien dans leur détresse morale et spirituelle. Les religieuses se dédient à tout l’être humain. Leur fondatrice, Sainte Thérèse Jornet e Ibars, avait l’habitude d’affirmer qu’il fallait « prendre soin du corps pour sauver les âmes « 

Depuis 1994, nous soutenons chaque année les religieuses au Pérou et en Bolivie, et cette année également, nous aimerions leur allouer 4 600 euros à titre d’aide à la subsistance.

Code: 298-05-39

Bolivie et Pérou 09/2018_6992