ZAMBIE2/2012

Aide pour les jeunes du diocèse de Ndola


« Ikukula ili mpanga » disent les gens en Zambie, dans leur langue, le Mambwe. Le proverbe une fois traduit signifie : « Les arbres qui poussent sont la future forêt ». Dans un pays dont la société se compose majoritairement de jeunes, l’Église s’efforce particulièrement d’encourager les « arbres qui poussent », c’est-à-dire les jeunes, dans leur croissance morale, spirituelle et intellectuelle. Car la jeunesse est l’avenir de l’Église et de la société – la « future forêt ».

Ce pays du sud de l’Afrique compte 14 millions d’habitants. 46 pourcents d’entre eux ont moins de 15 ans ; la moyenne d’âge s’élève à 16,5 ans. 7,5 millions de personnes sont membres de l’Église catholique.

La jeunesse de Zambie est confrontée à de nombreux défis. Les valeurs traditionnelles comme le mariage et la famille sont de plus en plus détruites par les médias. Le sida est aussi un grand problème, ainsi que les grossesses précoces. À cela s’ajoute un chômage élevé qui a pour conséquence de faire douter et d’aigrir beaucoup de jeunes, parce qu’ils ne voient pas d’avenir. Tout cela fait également augmenter le taux de criminalité. Des partis politiques enrôlent des jeunes sans perspectives pour qu’ils leur servent de casseurs, et la consommation d’alcool et de drogue fait le reste. De plus, les sectes se répandent.

Dans le diocèse de Ndola, il y a presque 1,4 million de catholiques sur tout juste 3,3 millions d’habitants. L’ Église s’adresse en particulier à la jeunesse, pour aider les garçons et les filles à mener une vie qui soit enracinée dans le Christ. Des activités communes éloignent les garçons et les filles des rues où ils sont confrontés à l’alcool, aux drogues et au sexe. Et la Bonne Nouvelle leur fait quitter leur désespoir et leur amertume et les rend forts, afin qu’ils puissent surmonter les défis auxquels ils sont confrontés dans leur pays. La catéchèse, les célébrations communes, les chants, les concours de Bible à l’occasion desquels des groupes peuvent prouver de façon ludique leurs connaissances des Saintes Écritures, sont au programme. Mais surtout, des moniteurs sont formés afin qu’ils puissent encadrer des groupes de jeunes dans leurs paroisses.

Une partie importante de ces activités est le programme « Youth Alive » qui est désormais effectué dans tous les diocèses de Zambie, et qui mise sur l’abstinence sexuelle avant le mariage et la fidélité dans le mariage. Il vise à permettre aux jeunes de reconnaître la valeur de la vie humaine et de résister, quand d’autres personnes veulent les inciter à quelque chose qui contredit cette valeur. Ce programme est une réussite : Le taux de sida en Zambie s’élevait encore à 21,5 pourcents en 2003. Il est maintenant retombé à 13,5 pourcents.

Code : 159-20-00

ZAMBIE2/2012_298