VENEZUELA1/2012

Formation de 7 novices des Sœurs de l’enseignement à Caracas


Sur Internet, les Sœurs de l’Immaculée Conception Missionnaires de l’Enseignement de Caracas, où Sœurs de l’enseignement, décrivent leur vocation de la manière suivante: ce sont des religieuses dont la vie est soutenue par la joie d’appartenir entièrement au Seigneur; des filles de Marie, appelées à donner un témoignage vivant, un signe d’espérance que le bien est plus fort que le mal; des missionnaires ouvertes à l’action de l’Esprit Saint, des annonciatrices de la Bonne Nouvelle du Royaume du Christ; et des Sœurs de l’enseignementqui éduquent les enfants et les adolescents dans son esprit, en suivant l’appel du Seigneur.

Dans la capitale, Caracas, la communauté gère de multiples initiatives, dont un centre de formation pour novices. Sept jeunes femmes qui se préparent à la vie religieuse y vivent actuellement. Elles y apprennent de bonne heure à assumer des responsabilités. C’est par exemple ainsi qu’elles se sont occupées d’enfants et d’adolescents dans le quartier pauvre La Moránde Caracas, dans le cadre d’un stage pastoral. Cette initiative est entre-temps devenue une maison pour 280 enfants âgés de deux à six ans, où ils sont nourris et soignés quotidiennement. Les jeunes femmes jouent avec eux et les éduquent. Mais les Sœurs de l’enseignementont encore laissé d’autres traces dans le quartier de La Morán. Elles ont ainsi suggéré d’équiper d’un escalier ce quartier situé sur une colline, afin de simplifier l’accès aux cabanes et aux maisons.

Les «Religiosas Concepcionistas Misioneras de la Enseñanza» sont un ordre qui a été fondé au 19ème siècle par la religieuse espagnole Carmen Sálles. Elle s’était occupée de la formation et de l’éducation spirituelle des enfants et des adolescents pendant des décennies. Le pape Jean-Paul II l’a béatifiée en 1998. La communauté est désormais représentée dans de nombreux pays, entre autres en Espagne, au Brésil, en Italie, au Japon, au Congo, en Corée, au Mexique, au Cameroun, et au Venezuela où les sœurs se sont établies en 1957.

Mère Cristina Rodriguez, la religieuse qui a la compétence d’assurer la formation et la subsistance des Novices de Caracas, a demandéde l’aide à « l’Aide à l’Église en Détresse » lui a accordé une allocation d’un montant de 1.750 Euros.

 

Code: 239-03-79

VENEZUELA1/2012_264