Russie: conférence conjointe catholique et orthodoxe sur la toxicomanie

Selon les données de l’OMS, 200.000 personnes dans le monde meurent chaque année à cause de la toxicomanie, et environ 3 millions périssent de la consommation d’alcool. Cela correspond à la population d’une métropole comme Madrid ! En Russie, les Églises catholique et orthodoxe travaillent main dans la main pour relever ensemble ce défi et pouvoir prendre en charge et soutenir les toxicomanes et leurs familles.


Avec l’aide de l’AED, une conférence œcuménique sur la toxicomanie a eu lieu pour la deuxième fois à Saint-Pétersbourg en octobre 2018. Les participants venaient de Russie, des États-Unis, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Pologne, de Biélorussie, de Roumanie et d’autres pays. Peter Humeniuk, responsable de la Russie à l’AED, a également assisté à la Conférence et a déclaré : « La Conférence a été un important forum où les représentants des deux Églises ont non seulement discuté de la question de façon théorique, mais aussi échangé leurs expériences pratiques. Nous espérons que l’échange et la coopération œcuméniques aideront les personnes touchées et leurs proches à sortir de l’obscurité dans laquelle ils sont plongés en raison de leur dépendance ».

L’un des objectifs est de développer un programme pour les séminaires des deux Églises afin de mieux préparer les séminaristes à faire face aux problèmes des toxicomanes dans leur futur travail pastoral. Les prêtres des deux Églises sont ainsi censés acquérir la capacité de prendre en compte les besoins spéciaux et les problèmes des toxicomanes dans le cadre de la pastorale. L’expérience montre en effet que les toxicomanes ont souvent un grand besoin d’une relation à Dieu.

Parmi les participants se trouvait également le prêtre orthodoxe russe Sergei Belkov, qui dirige avec succès un établissement pour toxicomanes dans la région de Saint-Pétersbourg depuis une vingtaine d’années. Beaucoup de ces derniers ont trouvé la guérison dans une atmosphère familiale et un mode de vie marqué par la prière, la spiritualité, le travail et une prise en charge individuelle. Ce projet a été soutenu par l’AED depuis sa création.

La Conférence de Saint-Pétersbourg a également été le fruit du groupe de travail orthodoxe catholique initié par l’AED. Celui-ci était apparu à la suite de la rencontre historique entre le Pape François et le Patriarche Kirill, qui avait eu lieu à la Havane en février 2016. Ce groupe de travail a déjà organisé plusieurs rencontres sur les thèmes de la protection de la vie à naître et de la lutte contre la toxicomanie. L’objectif de ces initiatives est que les chrétiens catholiques et orthodoxes cherchent ensemble une réponse aux problèmes urgents de notre temps, unissent leurs forces pour relever les défis du monde moderne, échangent leurs expériences, et à cette occasion, tissent des liens. Grâce à l’aide de nos bienfaiteurs, cette importante conférence a été soutenue à hauteur de 14.500 euros.

Russie: conférence conjointe catholique et orthodoxe sur la toxicomanie_7096