Fort témoignage du Père Jacques Mourad (Syrie) à Marly et Praroman

Arc-bouté, physiquement marqué par son dur vécu en Syrie, le père Jacques Mourad, prêtre syriaque catholique, a livré un témoignage fort aux paroissiens de Marly et Praroman-Le Mouret lors des messes des 29 et 30 septembre. Ce religieux syrien avait été détenu durant plusieurs mois par l’« Etat islamique » en 2015. Il était finalement parvenu à échapper à ses ravisseurs.


Enlevé par les djihadistes de Daech en 2015, le père Jacques a relaté les divers épisodes d’un périple forcé qui aurait pu lui coûter la vie. Emmené dans le nord de la Syrie, ce prêtre a dit: «Après trois mois de détention et de tortures, j’attendais le jour où je serais égorgé ». Puis son déplacement où il a été emprisonné avec 250 chrétiens, pour finalement parvenir à fausser compagnie à ses ravisseurs et avoir la vie sauve.

Le père Mourad a surtout insisté sur ce qui lui a sauvé la vie : le fait que, depuis son monastère, « j’ai fait beaucoup de bien pour aider les victimes, y compris musulmanes ». Et surtout, insista-t-il, « j’ai compris que lorsque l’on est victimes de violence, il faut répondre par la non-violence, la non-agression. Le fait que nous n’ayons pas répondu par les armes a fait que moi et mes frères, nous avons été épargnés. Dans de telles circonstances, il n’y a que la prière qui peut vous sauver », a-t-il conclu. Il a demandé à l’assistance de prier pour l’âme de ceux qui, malheureusement, n’ont pas sa chance.

Il a remercié tous ceux qui l’ont aidé à «faire le bien» dans son pays ravagé par la guerre et en particulier Aide à l'Église en Détresse, qui lui apporte son soutien depuis le début de son action auprès de toutes les victimes du conflit syrien.

Si physiquement ce religieux est marqué par son vécu douloureux, il a par contre le verbe fort pour faire passer son message de paix et de fraternité!

Claude Jenny

Fort témoignage du Père Jacques Mourad (Syrie) à Marly et Praroman_6990