Fédération de Russie : « La reconstruction de l’église catholique est un miracle de la Mère de Dieu de Kazan.»

Une église catholique va être consacrée demain 29 août à Kazan, capitale de la République du Tatarstan, située à 750 km à l’est de Moscou. Il s’agit du cas, pour l’instant unique, où les autorités gouvernementales de la Fédération de Russie ont financé la reconstruction d’une église catholique.

Fédération de Russie

« La reconstruction de l’église catholique est un miracle de la Mère de
Dieu de Kazan »

Une église catholique va être consacrée demain 29 août à Kazan, capitale de la République du Tatarstan, située à 750 km à l’est de Moscou. Il s’agit du cas, pour l’instant unique, où les autorités gouvernementales de la Fédération de Russie ont financé la reconstruction d’une église catholique qui avait été l’objet d’une expropriation à l’époque soviétique. L’équipement intérieur de l’église et du centre paroissial qui s’y rattache a été soutenu financièrement par l’œuvre internationale catholique de bienfaisance « Aide à l’Église en Détresse ». L’ancien Cardinal Secrétaire d’État du Vatican, Angelo Sodano, participera aussi à la cérémonie de consécration.



Le bâtiment ecclésial de la paroisse catholique de Kazan, qui datait du 19ème siècle, était devenu propriété de l’État après la révolution d’octobre, et avait été désaffecté. Etant donné qu’une restitution du bâtiment après l’effondrement du Régime communiste n’était pas possible, en 2004 le gouvernement de la République du Tatarstan s’était déclaré prêt à faire reconstruire l’église à un autre endroit, fidèlement à l’original, aux frais de l’administration.

Le curé catholique compétent, Diogenes Urkiza, a déclaré à « l’Aide à l’Église en Détresse » qu’il s’agissait d’un « cas singulier de rétablissement de la justice » et d’un « miracle », que lui-même et ses fidèles attribuaient à la Mère de Dieu de Kazan. L’icône, honorée comme miraculeuse par les fidèles orthodoxes mais aussi catholiques, avait justement été restituée par le Pape Jean-Paul II à l’Église orthodoxe russe en cette année 2004 pendant laquelle la décision de construction de l’église avait été prise. L’icône, réplique de l’image miraculeuse disparue datant du 16ème siècle, avait été protégée au Vatican pendant la période soviétique. Le Cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, avait alors lui-même apporté en Russie l’icône de la « Mère de Dieu de Kazan », qui s’était également faite connaître dans le monde sous le nom de « Kazanskaya » et qui est l’icône la plus honorée en Russie.

Peter Humeniuk, l’expert en questions russes de « l’Aide à l’Église en Détresse » qui s’est rendu à Kazan l’année dernière et a eu là-bas des contacts aussi bien avec l’Église catholique qu’avec l’Église orthodoxe, a déclaré que la reconstruction de cette église catholique était « un signe concret de bienveillance aussi bien de la part des autorités gouvernementales que de la part de l’Église orthodoxe ». Il s’agit d’une « preuve réjouissante de rapprochement mutuel » ainsi que d’un « beau geste, en quelque sorte en réponse à la restitution de l’icône très honorée ».

La reconstruction de l’église catholique de Kazan a également été saluée par l’archevêque orthodoxe de Kazan et du Tatarstan, Anastasij. Lors d’une visite du Cardinal Walter Kasper à Kazan, le Cardinal de la Curie, l’archevêque orthodoxe et le curé catholique avaient évoqué ensemble le projet de construction. Environ 500 catholiques font partie de la paroisse catholique de Kazan.

Le Tatarstan est une république autonome à l’est de la partie européenne de la Russie. Il s’agit d’une république où les membres des différentes communautés religieuses et nationalités vivent ensemble en paix et où règne un climat ouvert d’œcuménisme. La majorité de la population se reconnaît dans l’Islam, les chrétiens ne forment ici qu’une minorité.

(emk, 28 août, 2008)

Fédération de Russie : « La reconstruction de l’église catholique est un miracle de la Mère de Dieu de Kazan.»_75