Legs

Voici 8 réponses aux questions que vous vous posez sur les legs et héritages

Pourquoi les legs et héritages sont-ils si importants pour l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) » ?

Pour l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) », les legs et héritages sont d'une importance capitale, car ils permettent la planification de projets à long terme. Il s’agit en effet de montants substantiels que nous pouvons utiliser dans le cadre de la grande variété de nos activités.

Quelle est la différence entre un legs et un héritage ?

Avec un héritage, vous léguez une partie de vos biens à l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) ». Cette dernière en devient alors l’unique héritière ou la cohéritière. Vous indiquez le pourcentage de la quotité libre que vous donnez à notre Œuvre. Pour un legs, en revanche, vous fixez dans votre testament un montant défini qui sera légué à l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) ».

Puis-je décider à quel projet servira ma succession ?

Oui. En général, les légataires ou donateurs souhaitent que nous utilisions leur héritage pour les missions les plus urgentes. Aujourd’hui, notre Œuvre intervient dans près de 150 pays en faveur des chrétiens opprimés et en situation de détresse, par des actions d’aide concrète, par l’information et par la prière. En 2016, ces dons ont par exemple permis de promouvoir 5303 projets partout dans le monde.

Selon quels critères l’argent est-il ensuite distribué – et qui en décide ?

Des commissions spéciales décident de l’attribution des fonds. Elles sont composées de collaborateurs connaissant parfaitement le domaine qui leur est confié, maîtrisant la langue du pays concerné et allant régulièrement se rendre compte sur place de l’avancée des projets. En concertation avec l’évêque diocésain compétent, les partenaires du projet interviennent aussi dans le processus de décision concernant l’utilisation des successions.

Ai-je la certitude que ma succession sera utilisée à bon escient ?

En tant qu'Œuvre de bienfaisance de droit pontifical, nous disposons de plus de 70 ans d’expérience dans le coaching de projets dans toutes les régions en crise.Nous vous promettons que nous utiliserons avec le plus grand soin votre legs ou votre héritage.

Pourquoi l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) » n’est-elle pas certifiée ZEWO ?

Par principe, ZEWO ne certifie pas d'Œuvres de bienfaisance de nature pastorale ou religieuse. Tous les cantons et la Principauté du Liechtenstein reconnaissent l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) » comme une organisation d’utilité publique. La Conférence des évêques suisses recommande de soutenir l’association par des dons.

Comment procéder concrètement pour inclure l’« Aide à l’Église en détresse (ACN) » dans mon testament ?

Le testament doit toujours être entièrement manuscrit et comporter une date et une signature. Vous trouverez un modèle de testament en pièce jointe. Vous pouvez aussi me contacter par téléphone pour toute question. Je serai ravi de vous rencontrer !

Qu’en est-il des impôts ?

L’« Aide à l’Église en détresse (ACN) » est reconnue d’utilité publique, raison pour laquelle elle est exonérée fiscalement dans tous les cantons et dans la Principauté du Liechtenstein. Aucun impôt n’est dû sur la succession : le montant « réellement disponible » versé aux chrétiens en détresse est donc d’autant plus élevé.

Markus Burri
Directeur adjoint
Vous conseille au 
tél. +41 (0)26 422 31 60

Testaments et legs

 
« Que ta volonté soit faite »

Soutenir l’AIDE À L’ÉGLISE EN DÉTRESSE au-delà des limites de sa propre vie, au moyen d’un testament, d’un contrat d’héritage ou d’un legs, pour faire don de tout ou partie de son patrimoine.

Vous pouvez demander gratuitement notre brochure dans la boutique. Vous y trouverez toutes les informations utiles.

Nous sommes bien entendu à votre disposition, également pour une rencontre personnelle.

kontaktformular