Ukraine 07/2018

Aide à la subsistance pour quatre rédemptoristines à Lviv


Plus d’une douzaine de jeunes ukrainiennes se sont rendues en Belgique dans les années 1930 pour préparer la fondation du premier couvent de rédemptoristines dans leur patrie. Cependant, ce rêve ne devait se réaliser que 80 ans plus tard. Le déclenchement de la seconde guerre mondiale et la dictature soviétique ont rendu leur retour impossible, et la foi a été persécutée par les communistes pendant des décennies. Ce n’est qu’en 2016 que trois rédemptoristines ont commencé à fonder à Lviv le premier couvent de rédemptoristines d’Ukraine.

Les trois sœurs ont dû repartir de zéro. Elles ont d’abord installé provisoirement leur monastère dans une maison individuelle. C’est au prix de beaucoup de travail et de grands efforts qu’elles ont labouré le terrain en friche autour de la maison. Mais une autre sœur professe, qui se trouve actuellement encore en Pologne, va bientôt les rejoindra. Il y a aussi une jeune candidate. Le couvent a désormais la permission d’accueillir d’autres jeunes filles qui voudraient aussi consacrer leur vie à Dieu. Il y a déjà des jeunes filles intéressées qui attendent de pouvoir y entrer. À l’heure actuelle, la maison est adaptée à huit personnes.

Des fidèles viennent aussi de l’extérieur pour des temps de prière et des célébrations liturgiques. Beaucoup cherchent des conseils et la prière des sœurs, et ont besoin de quelqu’un pour les écouter.

Les sœurs remercient Dieu pour leur vocation et sont reconnaissantes de voir que le bâtiment tant attendu en Ukraine est maintenant enfin devenu réalité. Cependant, malgré leur modeste mode de vie, il leur est difficile de gagner leur vie en tant que sœurs cloîtrées. Par ailleurs, les prix en Ukraine sont en augmentation. Nous leur avons promis 2.000 euros d’aide à la subsistance. 

Code: 438-06-39

Ukraine 07/2018_5515