Russie 05/2018

Une voiture pour les prêtres en charge de grands territoires en Sibérie


Cela fait vingt ans que les Pères rédemptoristes s’occupent de la paroisse catholique du Cœur immaculé de Marie, dans la ville de Kemerovo, en Sibérie occidentale. Quatre religieuses de la Congrégation des « Servantes du Saint-Esprit » aident les trois prêtres. La paroisse est très active : la messe est célébrée chaque jour, l’adoration eucharistique est quotidienne, et il y a de la catéchèse pour les adultes, les jeunes et les enfants de différents âges. Les « vacances avec Dieu » représentent une offre particulièrement populaire : c’est l’occasion pour les familles avec enfants, adultes et adolescents, de combiner le repos physique à la guérison spirituelle. Ils quittent la ville pour la nature et peuvent en même temps approfondir leur vie de foi. Par ailleurs, les fidèles catholiques de Kemerovo ont participé en 2017 au rassemblement des familles catholiques de Russie, et quelques jeunes y ont joué une pièce sur les apparitions de la Mère de Dieu à Fatima, dont le 100ème anniversaire a été célébré.

Kemerovo est également un exemple particulièrement beau de relations amicales entre orthodoxes-russes et catholiques. Cela fait déjà longtemps qu’ils ont développé d’étroites relations de confiance mutuelle. L’année dernière, l’évêque orthodoxe Aristarque s’est même rendu en Pologne avec le Père Andrzej Legiec, un prêtre catholique, et quelques prêtres orthodoxes, afin d’assurer une coopération durable entre le séminaire orthodoxe de la région de Kouzbass et le séminaire catholique de Rzeszów. 

Cependant, les Pères s’occupent non seulement des fidèles de la ville de Kemerovo, mais aussi de ceux des environs, dans le bassin houiller de Kouznetsk (Kouzbass). Cinq des dix localités où ils se rendent régulièrement sont à des distances de 190 à 290 kilomètres, les distances les plus courtes sont déjà de 75 à 90 kilomètres. L’un de ces endroits est la ville de Lénine-Kusnez, où, dans les années 1940, les catholiques d’origine allemande se rassemblaient en secret pour prier, à l’époque soviétique. De temps en temps, un prêtre venait célébrer la messe avec eux. Les Pères se rendent là-bas deux fois par mois.

Cependant, les Pères ont besoin d’une voiture pour leur travail pastoral. Nous aimerions les aider à hauteur de 12.000 euros.

Code: 427-01-29

Russie 05/2018_5460