Cuba 11/2017

De nouveaux panneaux de tuile pour les maisons et bâtiments ecclésiastiques endommagés par l’ouragan « Irma »


En septembre 2017, la quasi totalité de Cuba a été touchée par l’ouragan Irma. Des rafales de plus de 250 kilomètres heures, de violentes précipitations, un raz-de-marée avec des vagues allant jusqu’à neuf mètres de hauteur et des inondations ont frappé l’île de plein fouet. Au moins dix personnes ont été tuées, et il y a eu des dommages terribles dans de grandes parties du pays. Bien que les ouragans ne soient pas rares dans les Caraïbes, « Irma » a dépassé toutes les tempêtes de ces dernières années.

Plusieurs diocèses de l’Église catholique ont également été touchés par la catastrophe naturelle. Les fidèles ont été stupéfaits par la dévastation de leurs lieux de culte.

C’est par exemple ainsi que dans l’archidiocèse de Camagüey, une chapelle a été complètement détruite, trois églises menacent de s’effondrer et cinq autres églises et chapelles ont été gravement endommagées. La tempête a fait rage pendant neuf heures, des milliers de personnes ont dû être évacuées.

Mgr. Wilfredo Pino Estevez s’est rendu sur ces lieux de dévastation juste après le passage de l’ouragan. À Esmeralda, ville qui a été touchée de façon particulièrement grave, il a trouvé une église complètement détruite. Il a déclaré : « Quelle douleur de voir notre église à terre, avec ses bancs renversés et ses icônes détruites ». Malgré la pluie qui n’avait pas cessé, il a rencontré un couple à l’endroit où l’église se dressait précédemment. La femme – qui s’appelait Ismaela – lui a dit : « Monseigneur, la chapelle peut s’être effondrée, mais pas l’Église » – car l’Église n’est pas un bâtiment en pierre, mais le corps vivant du Christ. Et ce corps ne peut pas être endommagé par une tempête, même si les bâtiments s’effondrent.

Le temps de la reconstruction est maintenant venu. L’archevêque se préoccupe surtout des personnes qui sont devenues sans-abri à cause de l’ouragan. C’est pourquoi il a demandé à l’AED de l’aider à acheter 6.500 panneaux de tuile en tôle. Il veut mettre 5.000 d’entre eux à la disposition des personnes dans le besoin, de sorte que les familles aient à nouveau un toit au-dessus de la tête. Il voudrait utiliser le reste pour réparer les dommages subis par certains bâtiments ecclésiastiques.  Nous aimerions l’aider à hauteur de 34.300 euros. 

Code: 216-08-19

Cuba 11/2017_5270