Massacre de chrétiens au Nigeria : les évêques crient leur désarroi !

17 chrétiens ont été assassinés pendant la célébration de la messe, le 24 avril dernier à Mbalom, dans l’État de Benue au Nigeria. Une nouvelle tragédie qui s’ajoute aux nombreux actes de barbarie dont la population civile est de plus en plus la cible. La Conférence des Évêques du Nigeria dénonce cet acte barbare dans une prise de position très courageuse. par Roberto Simona


Les évêques mettent en cause l’inertie du président du Nigeria et de toute la nomenklatura de ce pays, qui compte près de 200 millions d’habitants - dont une moitié de chrétiens et une moitié de musulmans. Cette déclaration mérite d’être lue, pour celles et ceux qui lisent l’anglais. Le risque d’une guerre civile au Nigeria aurait des répercussions très graves pour la planète tout entière.

Les évêques, sans inciter à une réaction armée, rappellent combien il est difficile de continuer à diffuser le message de l’Évangile parmi leurs fidèles, de les convaincre de renoncer à une défense légitime lorsqu’à tout moment les chrétiens sont la cible de diverses formes d’attaques de la part de groupes musulmans extrémistes, qui visent à s’emparer par la terreur de leurs biens et propriétés. « Nous sommes tristes. Nous sommes en colère. Nous nous sentons complètement vulnérables ». Avec une authenticité touchante, les évêques ne dissimulent pas leurs sentiments...

Notre solidarité envers nos frères et sœurs du Nigeria et d’autres pays se doit d’être concrète. Plus le temps de tergiverser ! Nous pouvons la rendre tangible par nos prières et par notre soutien face aux demandes d’aide qui nous parviennent. Mais nous ne devons pas tomber dans le piège d’une confrontation religieuse provoquée par des terroristes qui ne font que renier leur propre religion et surtout l’image d’un Dieu d’amour, mère et père de toute l’humanité. Le défi de la paix, du pardon, de l’amour est certes gigantesque - surtout pour ceux et celles qui ont perdu leurs proches et leurs biens à cause de la barbarie de personnes qui ont perdu tout sens d’humanité – mais notre cohérence en tant que chrétiens est la seule réponse crédible que nous puissions apporter !

Massacre de chrétiens au Nigeria : les évêques crient leur désarroi !_5474