Égypte : « Priez pour les familles touchées ! »

Mgr. Kyrillos William, évêque copte catholique d’Assiout, demande aux fidèles du monde entier de prier pour les proches des victimes des attentats qui ont été commis contre deux églises coptes orthodoxes à Tanta et Alexandrie, le dimanche des rameaux (9 avril), causant la mort d’au moins 44 personnes et en blessant plus de 120. L’évêque déclare avoir lui-même reçu, après les attentats, de nombreux messages du monde entier dans lesquels les gens l’assuraient et assuraient les chrétiens d’Égypte de leurs prières et de leurs pensées.


 « La prière est ce qu’il y a de plus important que nous puissions maintenant demander » a-t-il souligné lors d’un entretien avec la Fondation pontificale « Aide à l’Église en Détresse ».

Au fond, il fallait s’attendre à ce qu’il y ait d’autres attentats. L’attentat de décembre 2016 contre l’église Saint-Pierre et Saint Paul au Caire, qui a causé la mort de près de 30 personnes, a été perçu comme un « prélude ». « Notre sentiment de sécurité n’était pas très fort », déclare Mgr. Kyrillos. Cependant, tout le monde a été « surpris » par l’attentat du dimanche des rameaux, parce qu’on ne peut jamais prédire quand et où de tels attentats auront lieu.

L’évêque a souligné qu’il existait, tant du côté de l’État que du côté de l’Église, l’intention de renforcer la coopération afin de mieux protéger les églises. « J’ai reçu la visite d’un agent de sécurité qui m’a demandé ce dont nous avions maintenant besoin. Il nous a fait la proposition d’entraîner les jeunes et les adultes, afin de pouvoir unir toutes les forces pour accroître la sécurité. Il y a 550 églises chrétiennes à Assiout. Grâce à Dieu, rien n’est arrivé ici, mais nous ne sommes pas assez préparés à de tels événements », a expliqué Mgr. Kyrillos William.

Interrogé quant au risque d’un exode des chrétiens comme en Irak ou en Syrie, Mgr. Kyrillos s’est déclaré convaincu que les attentats ne provoqueraient pas une émigration des chrétiens à grande échelle. « En Égypte, les gens tiennent beaucoup à leur pays, et tous se considèrent comme égyptiens — qu’ils soient chrétiens ou musulmans. Il y a une plus grande cohésion qu’ailleurs au sein de la population », a-t-il déclaré. Cependant, selon lui, les terroristes ont l’intention de détruire cette cohésion.

L’évêque estime que la visite du Pape François en Égypte, prévue les 28 et 29 avril 2017, est désormais « plus importante que jamais ». Il est convaincu que le voyage ne sera pas annulé, étant donné que jusqu’à présent, le Pape « a toujours eu le courage, justement dans de telles situations, de venir et de redonner de la force au gens ». Il attend du Pape un clair message de paix. 

Égypte : « Priez pour les familles touchées ! »_5066